La Belgique préside la Taskforce Internationale pour la Mémoire de la Shoah


date: 06 mars 2012

Ce 6 mars 2012, la Belgique a pris pour un an la Présidence de la Taskforce Internationale pour la Mémoire de la Shoah. La cérémonie de transfert de la Présidence des Pays-Bas à la Belgique aura lieu à l'Ambassade de Belgique à Berlin.
 
A l'initiative du Premier Ministre de Suède, trois gouvernements ont décidé en 1998 de créer un groupe de travail en vue d'entretenir la mémoire de la Shoah, surtout auprès des générations les plus jeunes. Ce groupe de travail s'est développé. En janvier 2000, 48 pays, dont la Belgique, et un certain nombre d'organisations internationales ont participé au "Stockholm International Forum, a conference on Holocaust Education, Remembrance and Research". La Déclaration de Stockholm qui y fut adoptée par les participants, contient les principes de la "Taskforce for International Cooperation on Holocaust Education, Remembrance and ResearchLien externe".
 
En novembre 2005, la Belgique adhéra à l'ITF Holocaust qui compte aujourd'hui 31 Etats membres alors qu'un certain nombre d'organisations internationales y ont le statut d'observateur. Les décisions sont adoptées par consensus lors des réunions plénières. Le Secrétariat exécutif est établi depuis 2008 à Berlin. 

A côté de la réunion plénière, 5 groupes de travail sont actifs : enseignement, recherche scientifique, mémoriaux et musées, communication, finances et bourses. Il y a également un comité permanent pour la lutte contre l'antisémitisme. Chaque Etat membre collabore activement à ces groupes de travail.

Etant donné qu'en Belgique bon nombre de domaines dans lesquels l'ITF est active relèvent des compétences des communautés, ce sont en premier lieu les représentants des communautés qui participent aux travaux, en concertation réciproque ainsi qu'en concertation avec les représentants du pouvoir fédéral (SPF Affaires étrangères et le SPF Chancellerie du Premier Ministre). 

Programme de la Présidence belge

Le programme de la Présidence belge s'appuiera sur les résultats de la Présidence néerlandaise. La Belgique déploiera ses efforts pour que soit mis en place un plan d'action pluriannuel comprenant quatre thèmes prioritaires :

  • la recherche scientifique en matière d'enseignement de la Shoah.
  • les "killing sites", c'est-à-dire les sites où des exécutions de masse eurent lieu et ceux où sont enterrées les victimes.
  • l'organisation de journées de commémoration.
  • l'accès aux archives

La Présidence belge sera marquée par deux grandes réunions :

  • du 26 au 29 juin 2012 une réunion plénière aura lieu à Malines, organisée par la Communauté flamande
  • du 10 au 13 décembre 2012 une réunion plénière se tiendra à Liège, organisée par la Communauté française et la Communauté germanophone

Préalablement à ces deux réunions se tiendra à chaque fois une conférence scientifique internationale, organisée en coopération avec les universités et les institutions scientifiques compétentes de notre pays.

Quelques événements qui se dérouleront en 2012

Cette année de présidence sera également marquée par une série de manifestations en rapport avec la Mémoire de la Shoah et auxquelles la Présidence belge collaborera :

  • A l'occasion de la commémoration de la libération d'Auschwitz, des organisations juives de Belgique ont organisé, le 26 janvier 2012 à Malines, une séance académique en mémoire de la Shoah. Le Président du Conseil européen, M. Herman Van Rompuy, y prit la parole, ainsi que d'autres hauts dignitaires et des représentants d'associations juives de Belgique ou de l'étranger. Le Premier Ministre, M. Elio Di Rupo s'adressa à l'assemblée via un message vidéo.  
  • Le "Train des 1000Lien externe" avec lequel des écoliers et étudiants se rendront à Auschwitz, au début du mois de mai. Il s'agit d'une initiative de l'Institut des Vétérans-Institut National des Invalides de Guerre, Anciens Combattants et Victimes de Guerre, sous le patronage de S.M. le Roi.
  • L'ouverture solennelle du Musée de la Caserne Dossin à Malines (l'ancien Musée juif de la Déportation et de la Résistance) en septembre.
  • L'inauguration du Château du Faing rénové, qui fera désormais office de Maison communale de Chiny, et où des enfants juifs furent cachés et ainsi sauvés pendant la guerre, accompagné de l'inauguration du monument dédié à la Shoah, en septembre 2012.

Une brochure présente les principales initiatives entreprises par les autorités et institutions belges à propos de la Shoah. Consulter la brochure "Après la Shoah - Initiatives belges récentes".