Environnement

Biodiversité et nature


Le terme "biodiversité" est une contraction de deux mots : bio (vie) et diversité (ou variété). La biodiversité renvoie à toutes les formes de vie existant sur Terre : plantes, animaux et micro-organismes.
Entre l'homme et la biodiversité, il existe en quelque sorte une relation amour-haine : la biodiversité, bien qu'indispensable dans notre société, est mise en péril précisément par les activités humaines.

Pour plus d'information sur les nombreux aspects de la biodiversité, son importance primordiale dans notre société et les menaces qui pèsent sur elleLien externe, consultez le site du SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement.

Questions prioritaires

Les espèces exotiques envahissantes menacent la biodiversité locale. Introduites dans notre pays via le secteur du transportLien externe, elles perturbent l'équilibre et éliminent des espèces endémiques. 
Certains phénomènes naturels comme le changement climatique (désertification ...) mais aussi la pollution et la fragmentation des écosystèmes et fragmentation des ecosystèmes représentent également une menace pour la biodiversité. Pour mieux mesurer ces menaces, il faudrait que la notion de biodiversité soit reprise encore plus systématiquement dans les projets d’études ou les campagnes scientifiquesLien externe financés par les pouvoirs publics.
Autres menaces importantes à souligner : l’urbanisation toujours croissante et l’intensification des pratiques agricoles  qui limitent les espaces disponibles pour le développement de la nature.

Au niveau de la coopération au développementLien externe il importe avant tout de ne causer aucun dommage à la biodiversité locale. Heureusement, depuis le Sommet mondial de Rio sur l'environnement, les richesses naturelles comme l'eau pure, les sources d'énergie ou l'alimentation n'appartiennent plus à l'humanité tout entière. Chaque pays exerce le droit souverain sur ses propres ressources naturelles.Lien externe Ceci implique qu’une société voulant exploiter le potentiel d’une plante médicinale par exemple devra obtenir au préalable l’accord du pays d’origine et s’accorder avec celui-ci sur un système de partage des bénéfices (monétaires ou non monétaires) entre les deux parties.Aujourd’hui, les ressources génétiquesLien externe (végétales, animales, micro-biologiques) issues de la biodiversité acquièrent de plus en plus de valeur.

Approche internationale

Les Nations Unies (ONU) ont établi une convention pour la protection de la biodiversitéLien externe.
De plus, l'ONU a élaboré une convention pour les espèces migratrices.
La Convention relative à la protection des espèces migratrices sauvages s'intitule, dans sa version abrégée, la convention de Bonn. Des accords complémentaires peuvent être conclus, dans le cadre de cette convention, pour protéger certaines espèces et groupes d'espèces. La Belgique a adhéré à un certain nombre de ces accords : 

  • l'accord relatif à la conservation des chauves-Souris en Europe (EUROBATS) 
  • l'accord sur la conservation des oiseaux d'eau migrateurs d'Afrique-Eurasie (AEWA) 
  • l'accord relatif à la conservation de petits cétacés en Mers du Nord et Baltique (ASCOBANS) 
  • "Memorandum of Understanding" (MoU) sur le phragmite aquatique (Acrocephalus paludicola)

La Convention 'Zones humides' ou la Convention de Ramsar se rapporte aux zones d'eau d'importance internationale, en particulier à celles qui servent d'habitats aux oiseaux aquatiques. La Convention a pour mission la conservation et l'utilisation rationnelle des zones humides par des actions locales, régionales et nationales et par la coopération internationale, qui contribue à la réalisation du développement durable dans le monde entier.

Les mesures internationales de protection de la nature visent particulièrement le milieu marin. Sur le site du SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement, vous trouverez plus d'information sur : 

Approche nationale

La Belgique a développé une stratégie propreLien externe pour protéger la biodiversité.

Pour mieux intégrer la problématique de la biodiversité dans les politiques des administrations fédérales, un plan d'action pour la biodiversitéLien externe est en cours d'élaboration. Quatre plans d'action doivent être approuvés en 2008 (coopération au développement/transport/politique scientifique/économie)
Pour plus d'information sur 'La Stratégie nationale de la Belgique pour la biodiversité 2006-2016'Lien externe, consultez le site du SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement.

Les Régions se penchent également sur cette problématique. La biodiversité relève, en grande partie, de leur compétence.

La Région wallonne consacre un site web à la biodiversité en WallonieLien externe. Un observatoire de la faune, de la flore et des habitats a été mis en place afin de récolter et analyser les données liées à la biodiversité. De plus, les rapports et tableaux de bords de l’Etat de l’Environnement wallonLien externe analysent, sur base d'indicateurs évolutifs, l'état de l'environnement en Région wallonne et notamment en accordant une attention particulière à la faune, la flore et les habitats.

La biodiversité enLien externeRégion de Bruxelles-CapitaleLien externe est abordée sur le site de Bruxelles Environnement - IBGE.

Le statut de la biodiversité enLien externeFlandreLien externe (nl) est développé sur le site web de l'"Instituut voor Natuur en Bos". Un site séparé offre, en outre, un aperçu en chiffres de la politique environnementaleLien externe (nl). Le plan d’action pour le maintien, l'amélioration et le développement de la biodiversité fait partie du plan MINA.

Natura 2000

Les trois Régions appliquent également les directives de "Natura 2000", le réseau européen de zones protégées :

Vous trouverez plus d'information sur "Natura 2000" sous la rubrique Politique environnementale.

Centres de recherche et de connaissance

Le Centre wallon de Recherche de la Nature, des Forêts et du Bois et l'Institut flamand "Instituut voor natuur- en bosonderzoek" sont des centres de recherche et de connaissance pour la nature, la gestion et l'utilisation durable de celle-ci :

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ?