Déclaration de naissance


Avis de naissance

Un "avis de naissance" consiste à informer l'officier de l'état civil de la naissance d'un enfant. Chaque naissance nécessite un tel avis, au plus tard le premier jour ouvrable après l'accouchement.

Cet avis de naissance est communiqué sans démarche de votre part.
Lors d'un accouchement à l'hôpital, celui-ci est responsable de l'avis.
Lors d'un accouchement à domicile, le médecin, la sage-femme ou les autres personnes présentes sont responsables de l'avis.

Déclaration de naissance

La mère, le père ou les deux doivent déclarer l'enfant dans les 15 jours après sa naissance auprès du service de l'état civil de la commune où il est né.

Dans certaines communes, il est également possible de déclarer la naissance de votre enfant à la maternité. La déclaration à la maternité se déroule à peu près de la même manière que celle à la maison communale et offre les mêmes garanties en termes d'authenticité de l'acte. Les hôpitaux et le service de l'état civil doivent être équipés d'un système informatique sécurisé communLien externe, de sorte qu'il est impossible de déclarer le même enfant simultanément à la maison communale et à la maternité.

Vous recevrez un certain nombre d'attestations de naissance nécessaires pour :

Votre enfant est inscrit au registre de la population et vous recevrez ensuite une convocation pour aller chercher ses documents d'identité.

Si l'enfant n'est pas né dans la commune de votre domicile, le service de l'état civil du lieu de naissance avertira l'administration communale de votre lieu de résidence.

Dans le cas d'un enfant mort-né, l'obligation de déclaration vaut également.

Nom de l'enfant

L'enfant dont la filiation paternelle et la filiation maternelle sont établies simultanément porte soit le nom de son père, soit le nom de sa mère, soit leurs deux noms accolés dans l'ordre choisi par eux dans la limite d'un nom pour chacun d'eux. Les parents choisissent le nom de l'enfant lors de la déclaration de naissance. L'officier de l'état civil prend acte de ce choix.

En cas de désaccord ou en cas d'absence de choix, l'enfant porte le nom de son père.

L'enfant dont seule la filiation maternelle est établie, porte le nom de sa mère.

L'enfant dont seule la filiation paternelle est établie, porte le nom de son père.

Prénom(s) de l'enfant

L'attribution d'un prénom à un enfant est régie par la loi du pays dont l'enfant a la nationalité.

Selon le droit belge, le choix du ou des prénoms est libre mais l'officier de l'état civil peut refuser un prénom dans les cas suivants :

  • le prénom prête à confusion. Par exemple, un nom typiquement féminin choisi pour un garçon ou inversement ; 
  • le prénom  peut nuire à l'enfant. Par exemple, un nom ridicule, absurde ou scandaleux ; 
  • le prénom peut causer préjudice à des tiers. Par exemple, un nom de famille existant est choisi comme prénom pour un enfant, bien qu'il soit inhabituel.


Pour plus d'informations vous pouvez vous adresser au service de l'état civil de votre communeLien externe.

Famille

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ?