Vols par ruse


Le vol par ruse consiste à se faire passer pour quelqu'un d'autre ou à utiliser une ruse pour pénétrer dans une habitation. Le malfaiteur commet ensuite un vol dans l'habitation ou subtilise à l'habitant une somme d'argent qui ne correspond pas à la valeur réelle d'un bien ou d'un service.

Types de vols par ruse

Le tableau suivant répertorie différentes ruses utilisées par les voleurs.

DénominationExemples
Faux employé publicAgent de police
Agent de la commune
Agent des services sociaux
Agent de l'Etat
Faux employéEmployé d'une compagnie d'électricité, de gaz ou des eaux
Un facteur qui vient soi-disant livrer un colis pour les voisins pour lequel vous devez payer
Faux travailleurJardinier
Couvreur
Nettoyeur de vitres
Faux titre – faux métierRécolteur pour une œuvre de bienfaisance
Démarcheur à domicile
Subterfuges – faux prétextesDemande à boire, pour téléphoner, se rendre aux toilettes, se rendre au jardin pour récupérer une balle perdue par les enfants

Déroulement d'un vol par ruse

Un vol par ruse peut se dérouler de diverses façons. La description suivante donne un exemple d'un scénario type.

  1. Un faux employé d’une compagnie des eaux pénètre dans une habitation en invoquant une raison plausible : des travaux ont lieu dans la rue ou il vient pour relever le compteur.
  2. Sous un faux prétexte, Il entraîne la victime dans une pièce reculée de l'habitation et veille à ce que la porte d’entrée soit entrebâillée voire grande ouverte.
  3. Un ou plusieurs complices pénètrent dans l'habitation, dérobent quelques objets sans valeur et ressortent. Le faux employé quitte à son tour les lieux.
  4. Les complices, se faisant passer pour des policiers, ramènent au domicile de la victime l'employé qu'ils ont soi-disant arrêté et montrent à celle-ci les objets volés.
  5. La victime reconnaît les biens et le faux employé de la compagnie des eaux quitte les lieux discrètement ou s'enfuit.
  6. Ayant mis en confiance la victime, les faux policiers lui demandent de vérifier si d'autres objets de valeur n'ont pas disparu. La victime leur montre alors les endroits où sont cachés ses biens les plus précieux, prouvant ainsi que tout est à sa place.
  7. Tandis que les policiers continuent à parler à la victime dans une autre pièce, leur acolyte – le faux employé – emporte tous les biens précieux.
  8. Après le départ des policiers, la victime s'aperçoit du vol.

Victimes types

La majorité des victimes des vols par ruse sont des personnes de plus de 70 ans, physiquement plus faibles et souvent peu méfiantes. Elles réalisent souvent des transactions financières sur le pas de la porte et conservent d’importantes sommes d’argent à domicile.

Auteurs

Agissant le plus souvent par groupe de deux ou trois, les auteurs sont généralement vêtus de manière soignée et font rarement usage de violence. Ils commettent leurs vols généralement pendant la journée, entre 10h30 et 13h, mais rarement pendant le week-end.

Conseils de prévention

Une règle d'or pour éviter les vols par ruse : identifiez vos visiteurs ! Demandez toujours au visiteur sa carte officielle, la raison de sa visite et appelez la police en cas de doute. Gardez toujours à l'esprit les conseils suivants :

  • Ne laissez pas paraître que vous habitez seul(e). Mentionnez sur la sonnette uniquement votre nom de famille (n'écrivez surtout pas "Veuve x").
  • Faites installer une chaîne à la porte. Une chaîne forme un premier obstacle pour les voleurs. Elle permet à l’occupant de l’habitation de parler d’une manière relativement sûre avec une personne qui se présente.
  • Méfiez-vous des colporteurs qui vous montrent leur marchandise sur le pas de la porte. Les malfaiteurs utilisent souvent ce subterfuge pour camoufler leur intention de commettre un vol.
  • Méfiez-vous des inconnus qui sonnent à votre porte et vous demandent quelque chose à manger ou à boire. Ne les laissez surtout pas entrer chez vous.
  • Gardez le numéro de téléphone de la police locale près de votre téléphone. Quand quelqu’un sonne à votre porte et prétend être de la police, téléphonez à la police et demandez si l'agent en question travaille effectivement pour la police et s'il est de service.
  • Ne téléphonez surtout pas au numéro de téléphone que vous donne l’agent ou l'employé : il peut s’agir du numéro d’un complice.
  • En cas de doute, ne laissez surtout pas entrer la personne.
  • Si vous êtes seul(e) à la maison, faites semblant d’appeler quelqu’un qui serait chez vous pour faire croire aux auteurs potentiels que vous n’êtes pas seul(e).

Justice

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ?