Services d'aide aux victimes


Vous pouvez faire appel au service d'aide aux victimesLien externe le plus proche, même si vous n'avez pas porté plainte à la police. Le service vous accueillera si vous en faites la demande, quel que soit l'infraction.

Si vous avez porté plainte, il se peut que la police transmette vos données à un service d'aide aux victimes de votre quartier. Ce centre prend alors contact avec vous en vue d'un entretien. Cette prise de contact a lieu aussi vite que possible après le dépôt de la plainte.

Les entretiens ont lieu dans le cabinet de consultation, suffisamment discret, du centre, à domicile, ou à l'hôpital, au cas où vous y séjournez.

Un service d'aide aux victimes n'offre pas seulement une aide psychologique mais également des conseils pratiques et des renseignements. Le service vous aide à vous y retrouver dans le monde de la police et de la justice, des assurances, du règlement des dommages. Il peut aussi vous aider lors de la procédure devant la Commission pour l'aide financière aux victimes d'actes intentionnels de violence ou si vous êtes entendu par la Commission de libération conditionnelle.

Si vous le souhaitez, un collaborateur vous accompagnera également chez le médecin, au bureau de police, au parquet ou au tribunal.

Vous être libre d'accepter ou de refuser toute aide.

Justice

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ?