Justice

Aide financière


Depuis le premier août 1985, les victimes d'actes intentionnels de violence ou leurs parents peuvent, sous certaines conditions, demander une aide financière à l'Etat fédéral. Lorsque l'auteur est inconnu ou qu'il s'avère insolvable, il est juste que l'Etat fédéral participe à l'indemnisation des victimes.

Il est rare que cette intervention financière répare entièrement le dommage – l'indemnisation n'est pas intégrale mais tente d'alléger le dommage encouru.

Pour l'octroi de cette aide financière, les pouvoirs publics ont mis sur pied une Commission pour l'aide financière aux victimes d'actes intentionnels de violence. Cette Commission examine si l'Etat peut intervenir dans les frais et pour quel montant.

En 2004, la loi a changé, permettant l'octroi de cette aide financière à davantage de personnes. Ainsi, non seulement les victimes et leurs parents entrent en ligne de compte mais également les parents proches d'une victime disparue et les parents d'une victime mineure nécessitant un traitement médical ou thérapeutique de longue durée.

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ?