Le haut Moyen-Age (400 – 900)


Au début du Ve siècle, les Francs envahissent la Belgique et installent leur capitale à Tournai. La dynastie des Mérovingiens règne sur le pays. Vers l'an 500, Clovis, roi des Francs, reçoit le baptême, et abandonne Tournai pour Paris. En Belgique, la christianisation massive débute en 630, avec le soutien des moines celtes.

En 751, la dynastie des Carolingiens prend le pouvoir. Sous l'impulsion de Charlemagne, la vallée de la Meuse devient le centre politique et économique de l'empire carolingien. La succession de Charlemagne est assurée par son unique héritier, Louis le Débonnaire. Après la mort de ce dernier, l'empire est divisé, avec l'Escaut comme ligne de séparation. L'ouest de la Belgique est rattaché à la France et l'est, au Saint Empire germanique. Les incursions des pillards normands, dans la seconde moitié du IXe siècle, affaiblissent l'autorité du roi. Le pouvoir passe aux mains de l'élite locale, seule à même de protéger efficacement les populations.

L'économie du haut moyen âge est essentiellement agricole. Les grands domaines seigneuriaux essaient, dans la mesure du possible, de vivre en autarcie.

La justice est rendue selon le droit coutumier, consigné dans le Code salique.

L'occupation romaine avait profondément romanisé le sud du pays. Les envahisseurs francs, infiltrés en nombre dans le nord, où l'influence romaine est moins profonde, imposent leur dialecte germanique. Le sud a absorbé les Francs, minoritaires, et gardé les idiomes romans. C'est la naissance de la frontière linguistique.

La Belgique

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ?