La structure d'intervention rapide "B-FAST"


La Belgique n’est pas uniquement solidaire de compatriotes en détresse. Lors de catastrophes et de situations d’urgence à l’étranger qui frappent essentiellement la population locale, les autorités locales font souvent appel à l’aide d’urgence de notre pays et de la communauté internationale.
Afin de pouvoir répondre à cette demande, le Conseil des Ministres a approuvé en 2000 la création d’une structure interDépartementale d’intervention rapide, appelée Belgian First Aid & Support Team, mieux connue sous le nom B-FASTLien externe.

Conformément à l’arrêté royal du 28 février 2003 portant création de B-FAST, par ‘aide d’urgence à l’étranger’ il y a lieu d’entendre : ‘tout envoi à l’étranger de moyens humains et/ou matériels, à évaluer au cas par cas en fonction de la spécificité de la situation du pays touché par la catastrophe ou la calamité à l’exclusion de l’aide d’urgence en matière de suivi et de réhabilitation (…)’.
Une opération B-FAST consiste donc essentiellement en une aide d’urgence directe ou indirecte et de courte durée à l’étranger. Pour ses opérations, B-FAST peut compter sur un détachement de personnel. Il s’agit d’équipes d’urgence mobilisables rapidement.
Ce personnel est fourni par les membres de B-FAST, notamment le Ministère de la Défense ainsi que les SPF Intérieur, Santé Publique et Affaires étrangères. B-FAST peut aussi se limiter à la fourniture de moyens matériels à un pays touché, via un de ses partenaires.

Actif sur le terrain

En 2007, B-FAST est intervenu en août au Pérou, touché par un violent séisme, ainsi qu’en novembre au Mexique, victime d’inondations ayant touché plus d’un million de personnes. En juillet et octobre, B-FAST a fourni à l’équipe des Nations Unies pour l’évaluation et la coordination en cas de catastrophe (United Nations Disaster Assessment and Coordination Team ou UNDAC) un expert pour des missions d’évaluation respectivement au Pakistan et au Ghana, deux pays frappés par des inondations de grande ampleur.
Enfin, B-FAST a aussi apporté un soutien matériel à un cours de formation ainsi qu’à un exercice organisé par l’UNDAC, à Lausanne, fin avril - début mai 2007.

La Belgique

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ?