Installations électriques


Depuis le 1er octobre 1981, toute nouvelle installation électrique domestique doit satisfaire aux consignes de sécurité du RGIE (Règlement Général sur les Installations Electriques).

Contrôle(s) de l'installation

Pour chaque nouvelle installation électrique, le RGIE établit, entre autres, un contrôle de conformité. Pour être raccordé à un réseau d'électricité, vous devez, dès lors, pouvoir produire une attestation d'un organisme de contrôle reconnuLien externe. Cette attestation constitue la preuve que toutes les consignes du RGIE sont respectées. Pour continuer à assurer la sécurité, le RGIE impose un nouveau contrôle tous les 25 ans.

Si l'habitation a été construite avant l'introduction du RGIE et que son installation électrique n'a, de ce fait, pas été soumise au contrôle de conformité, le vendeur doit, à partir du 1er juillet 2008, obligatoirement pouvoir produire une attestation de contrôle. Le rapport de contrôle peut aussi bien être positif que négatif. Si le rapport indique que l'installation électrique ne répond pas aux consignes du RGIE, l'habitation peut être vendue. Mais ce ne sera pas le cas, si le vendeur ne peut pas produire d'attestation.

Plus d'information sur le(s) contrôle(s) des installations électriques sur le site du SPF Economie, PME, Classes moyennes et EnergieLien externe.

Risques d'origine électrique

Une installation électrique en mauvais état ou l'électricité utilisée de manière négligente peuvent gravement mettre en danger la sécurité des personnes et des biens. Un défaut électrique est bien trop souvent à l'origine d'un incendie. En entretenant bien votre installation électrique et en prenant quelques mesures de précaution, vous éviterez généralement de tels accidents.

Conseils pour éviter les incendies et les électrocutions suite à des problèmes électriquesLien externe.

Logement

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ?