Vous êtes ici

Aptitude médicale

Selon le code de la route, vous devez en tant que conducteur avoir l'aptitude physique requise et disposer des connaissances et des capacités nécessaires. Cela signifie que vous devez pouvoir exécuter toutes les manœuvres nécessaires et bien maîtriser votre véhicule.

Votre aptitude physique est testée une première fois lors de l'examen théorique (catégorie A3, A, B et G), par un test de lecture. Si vous échouez, vous êtes renvoyé pour un examen plus approfondi chez un ophtalmologue de votre choix.

Vous devez également signer une déclaration d'aptitude en recevant votre permis de conduire A3, A, B, B+E et G à l'administration communale. Il y figure que vous avez pris connaissance de l'article 24 de la loi relative à la circulation routière. Cette loi stipule que vous devez être et rester physiquement apte à obtenir et conserver un permis de conduire valable. Vous ne pourrez en aucun cas déclarer que vous ignorez ces obligations. Du reste, vous avez signé cette déclaration à la réception de votre permis de conduire.
Si vous voulez obtenir un permis de conduire C1, C1+E, C, C+E, D1, D1+E, D ou D+E et leur sous-catégorie respective, vous devrez d'abord subir un examen médical auprès d'un médecin agréé.

Si vous avez une maladie ou une affection particulière, vous devrez satisfaire à certaines conditions médicales (annexe 6 de l'arrêté royal du 23 mars 1998 relatif au permis de conduire) (PDF, 4 p. - 39,43 kB) pour être considéré comme apte à conduire.
Si vous avez une maladie ou une anomalie physique qui peuvent avoir un impact sur vos capacités de conduite, vous devrez vous adresser au CARA (Centre d'Aptitude à la Conduite et d'Adaptation des Véhicules). Le CARA détermine si vous pouvez conduire un véhicule de manière sûre ou non.

Téléchargez le dépliant "Apte à conduire… vous aussi ?" (PDF, 2 p. -  149 kB)

Pour plus d'information sur l'aptitude médicale et l'aptitude à la conduite, consultez le site de l'IBSR.