Vous êtes ici

Champs électromagnétiques et santé

Le phénomène des champs électromagnétiques n'est pas nouveau. Les sources naturelles des champs électromagnétiques sont aussi anciennes que le monde lui-même : il suffit de songer aux champs magnétiques terrestres. Ce n'est pourtant qu'au 20e siècle, par l'utilisation croissante de l'électricité, les nouvelles technologies et les changements dans le mode de consommation, que l'exposition de l'homme aux champs électromagnétiques n'a cessé d'augmenter.

Champs et ondes

Les charges électriques provoquent un champ électrique. Chaque prise de courant est donc entourée d'un champ magnétique. Lorsque le courant électrique passe, c'est-à-dire lorsqu'on utilise de l'électricité (pour allumer une lampe ou un aspirateur, par exemple) les charges électriques provoquent, par leurs mouvements, un champ magnétique. Comme un champ électrique variable est toujours lié à un champ magnétique variable, on parle de champs électromagnétiques. De là naissent les ondes électromagnétiques.

Il existe différentes sortes d'ondes électromagnétiques : les ondes radio, la lumière infrarouge, la lumière visible, les rayons ultraviolets, les rayons X, les rayons gamma. Ces ondes ne se distinguent que par leur fréquence. La fréquence détermine donc les caractéristiques spécifiques et l'application des ondes magnétiques. Notre corps réagit différemment aux champs de différentes fréquences.

Ondes et rayonnements

Le mot "rayonnement" renvoie généralement à des ondes de haute fréquence, le transport d'énergie se faisant dans l'espace. Les ondes électromagnétiques de haute fréquence ont suffisamment d'énergie pour rompre les liaisons qui existent entre les molécules. C'est pourquoi on appelle ces ondes des rayonnements ionisants. Une partie des rayons ultraviolets, des rayons X et gamma appartiennent à la catégorie des rayonnements ionisants

Les ondes électromagnétiques dont l'énergie n'est pas assez forte pour rompre les liaisons moléculaires sont appelées rayonnements non-ionisants. Les champs de nature artificielle −  électricité, fours à micro-ondes, GSM − appartiennent à cette partie du spectre électromagnétique.

Risques

L'effet des rayonnements non-ionisants sur notre corps dépend de la fréquence des ondes.

Les ondes radio peuvent réchauffer notre corps : cet effet thermique ne peut être nocif qu'en cas de haute intensité. Dans la vie quotidienne et l'environnement de travail, ces ondes ne présentent donc aucun danger.
Des recherches en cours examinent les effets possibles d'une exposition prolongée aux ondes radio avec une basse intensité de champ : ces effets sont dits non-thermiques.

Champs de basse fréquence : tous les appareils électriques reliés à un réseau électrique (50 Hz, 230 V en Europe) provoquent des champs magnétiques de basse fréquence.

Le seul effet à court terme connu des champs de basse fréquence est de provoquer un courant électrique dans le corps. Les champs magnétiques de basse fréquence se trouvant dans notre environnement quotidien produisent une puissance électrique minime, beaucoup plus basse que celle naturellement présente dans notre corps.

Quant aux effets à long terme, les avis des scientifiques divergent. Quelques éléments semblent indiquer qu'une exposition prolongée aux champs magnétiques de basse fréquence - dans le cas d'habitations situées à proximité de lignes à haute tension - pourrait accroître le risque de leucémie chez les enfants.