Vous êtes ici

Services publics et pauvreté : rapport 2014-2015

« Les services publics jouent un rôle crucial dans la lutte contre la pauvreté », confie Françoise De Boe, coordinatrice du Service de lutte contre la pauvreté, la précarité et l’exclusion sociale. « La pauvreté menace les droits de l’homme. Des pouvoirs publics qui investissent des moyens dans la lutte contre la pauvreté n’est donc pas du luxe. »

Les services publics et les personnes qui souhaitent y faire appel sont confrontés aujourd’hui à différents problèmes. Les droits sont de plus en plus liés à des conditions et des contrôles et vus comme un « luxe  », ce qui fait que les personnes en arrivent à penser qu’elles n’ont pas de droits. Le durcissement de la législation relative aux allocations d’insertion, par exemple, conduit à l’exclusion d’un grand nombre de demandeurs d’emploi, dont une partie ne trouve pas le chemin vers le CPAS.

Après une concertation large et approfondie à ce sujet, des analyses et des recommandations ont été rassemblées dans le huitième rapport bisannuel du Service de lutte contre la pauvreté. Parce que les droits sont de plus en plus fragilisés, le Service recommande notamment d’examiner systématiquement l’impact des législations sur le respect des droits fondamentaux.

Pour plus d’informations, consultez le rapport « Services publics et pauvreté, Contribution au débat et à l’action politiques - Rapport bisannuel 2014-2015 ».