Vous êtes ici

TiquesNet : les tiques sous haute surveillance

L’Institut scientifique de Santé publique (ISP) lance une nouvelle étude sur la surveillance des tiques en Belgique.

Entre le 1er avril et le 31 octobre 2017, l’ISP invite les citoyens mordus par une tique à leur envoyer gratuitement le ou les spécimens par courrier. L’analyse de ces tiques permet de déceler les maladies ou les infections qu’elles peuvent transmettre à l’homme par morsure.

Sur la base des données transmises bénévolement par des citoyens lors d’une action similaire en 2016, l’ISP a développé le site internet et l’application pour smartphone « TiquesNet ». Cette application donne un aperçu, dans le temps et l’espace, des risques liés aux morsures de tiques en Belgique.

Pour en savoir plus sur TiquesNet