Vous êtes ici

Alost

Aalst, une ville éblouissante

Aalst (Alost) compte 80 000 habitants, ce qui fait d’elle la deuxième ville de la Flandre orientale. Elle se compose de neuf entités : Aalst, Hofstade, Gijzegem, Moorsel, Herdersem, Nieuwerkerken, Baardegem, Meldert et Erembodegem. La ville est située à mi-chemin entre Gand (Gent) et Bruxelles et s’étend sur les deux rives de la Dendre (de Dender).

Elle est une ville très ancienne au passé particulièrement riche. Pour trouver la première mention «Alost», il faut remonter aux alentours de 870. Au fil des siècles, elle est toujours restée une importante ville industrielle et commerciale.

Aujourd’hui encore, Alost est une ville trépidante, bouillonnante de vie, animée presque en permanence par son folklore typiquement flamand.
Les amateurs de shopping y trouveront sans aucun doute leur bonheur. On peut y flâner dans les rues commerçantes réservées aux piétons et ensuite, aller déguster sur la Grand-Place un morceau de tarte alostoise, appelées Aalsterse vlaaien , accompagnée d’un bon petit verre de genièvre Dirk Martens.

Aalst (Oilsjt) en fête, c’est l’heure du carnaval…

Qui dit Alost, pense aussitôt à son carnaval ! Cette fantastique fête populaire, qui dure trois  jours, n’a pas son pareil. Les groupes carnavalesques d’Oilsjt (Aalst en dialecte) passent toute l’année à préparer de splendides chars pour leur cortège. Le résultat en est une explosion de créativité, de musique, de danse, de costumes originaux, mais avant tout, d’humour, d’ironie et de satire.
Comme tout carnaval qui se respecte, cette fête se déroule précisément sept semaines avant Pâques. Les Ajoinen (littéralement, les oignons) passent alors trois jours dans la frénésie avant le début du carême.

L'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) a également reconnu le carnaval d’Alost en tant qu'événement populaire unique. Les Alostois furent particulièrement fiers lorsque leur carnaval fut ajouté, en 2010, à la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Vous pourrez admirer ce magnifique cortège le dimanche et le lundi du carnaval. Le lundi, avant l’arrivée du défiléa lieu la traditionnelle bezemdans (la danse des balais) qu’exécutent les Gilles alostois pour chasser les esprits furieux de l’hiver.
Après cette danse, vient le moment de l’ajuinworp (lancer d’oignons), un spectacle à ne pas manquer, durant lequel des milliers de bonbons en forme d’oignons sont lancés dans la foule déchaînée, massée sur la Grand-Place. Le plus chanceux attrapera peut-être le Gouden Ajuin (l’Oignon d’or).
Le mardi gras est un jour typique, dit de la Voil Jeanet (la sale Jeannette). Jeunes et vieux parcourent la ville déguisés en femmes dans un défilé qui porte aussi ce nom.

Ajoin, une histoire d’oignons …

Ajuin (oignons), ajuinboeren (cultivateurs d’oignons), ajuinpelders (peleurs d’oignons), ajuinefretters (‘bouffeurs’ d’oignons) … autant de sobriquets donnés aux habitants d’Alost et connus comme tels dans toute la Flandre.  Le surnom ajoin (oignon en dialecte) est peu à peu devenu la désignation commune des habitants d’Alost. L’origine en remonte au XIXe siècle, quand la culture des oignons était prédominante à Alost et dans ses environs.

Ajuinen célèbres

De très nombreux ajoinen célèbres ont vu le jour à Alost …
Louis Paul Boon est connu comme l’un des plus grands auteurs de la littérature néerlandaise. Il a été retenu deux fois pour le Prix Nobel de Littérature. La seconde fois, il n’a manqué le prix qu’en raison de son décès inopiné.

Adresse

Administration communale
Grote Markt 3
9300 AALST
Téléphone: 
053 73 21 12