Vous êtes ici

Brecht

Brecht, poumon vert au nord d’Anvers

Brecht, commune située à quelque 20 kilomètres au nord de la ville d’Anvers, compte 27.579 habitants et se compose de trois entités : Brecht, Sint-Lenaarts et Sint-Job-in-'t-Goor. Dans chaque entité, les habitants ont reçu un sobriquet. Les habitants de Brecht ont été qualifiés de Mastentoppers parce qu'autrefois, ils allaient ramasser des pommes de pin (mastentoppen) dans les bois et s’en servaient comme combustible pour leurs foyers. A Zandhoven aussi ce surnom est utilisé pour la même raison. Il arrive que l’on appelle les habitants de Sint-Lenaarts les Kleipikkers parce que leurs aïeux' transformaient l’argile qu’ils glanaient ("pikken") pour en faire des pierres. Quant aux habitants de Sint-Job-in-'t-Goor, on les connaît aussi sous le nom de Bosuilen (littéralement, hulottes) car, à l’époque, la plupart d’entre eux gagnaient leur vie comme bûcheron ou en ramassant du bois.

Du sacré savon !

L’abbaye cistercienne de Brecht a été fondée en 1945 sur le modèle de l’abbaye de Nazareth de Lier (1236) qui fut intégralement détruite en 1797. Si les sœurs de cette communauté se consacrent à la prière, elles mettent aussi la main à la pâte : elles confectionnent des vêtements liturgiques, des drapeaux et des bannières ainsi que des bougies. Elles développent, en outre, leur propre ligne de produits naturels d’entretien, de shampoings et de bains.

Bounke-Bounke

Sur le territoire de Brecht, on trouve aussi le Stenen Molen, ce moulin en pierre est l’unique moulin à calotte tournante (roue située sous la toiture) de la province d’Anvers. Dans toute la Flandre, il ne reste que trois exemplaires de ce type de moulins. Le Stenen Molen a été érigé en 1842 ; il appartenait alors à différents meuniers. A la mort du dernier d’entre eux, en 1958, ses enfants restaurèrent le moulin avec leurs propres deniers et le mirent en location en 1960. Le locataire y établit un bar, le ‘Bounke-Bounke’ et ce nom est depuis lors associé au moulin.

Vous pourrez encore étancher votre soif d’histoire au Kempisch Museum. Il s’agit d’un musée privé géré par le Koninklijke Geschied- en Oudheidkundige Kring voor Brecht en omstreken (cercle royal d’histoire et d’archéologie de Brecht et environs). Ce musée fut fondé en 1905 ce qui lui vaut d’être, à une exception près, le plus ancien musée de la Campine.

Promenades gastronomiques en chariot

Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur la gastronomie de Brecht, n’hésitez pas, de mai à septembre, à monter à bord de l’un des chariots bâchés qui vous feront découvrir les tavernes, restaurants et brasseries de la commune. Les promenades s’étalent sur près de cinq heures ; à chaque arrêt, un repas et des boissons vous seront servis.

Si vous êtes plutôt fan de musique, vous trouverez votre bonheur lors du Parkhappening Brecht ; dans le décor agréable du parc communal, vous pourrez assister, chaque lundi soir de juillet, à la multitude de représentations offertes par l’administration communale.

Quant aux amateurs de randonnées cyclistes et pédestres, ils seront également à la fête en découvrant que cette commune verte compte pas moins de huit domaines naturels. Parmi ceux-ci, épinglons l’Antitankkanaal, une ancienne ligne de défense qui ceint Anvers et s’étend depuis le Canal Albert à Oelegem (Ranst) jusqu’à l’Escaut à Berendrecht (Anvers). Ce territoire a été classé zone naturelle et vous invite à la promenade, que ce soit à pied ou à vélo.

   

Adresse

Gemeentelijke administratie
Gemeentepark 1
2960 Brecht
Téléphone: 
03 660 25 50