Vous êtes ici

Geel

Geel, Cité charitable

Au centre de la Campine se trouve la commune de Geel. Avec ses 35 502 habitants, elle constitue l’une des plus grandes villes de la province d’Anvers. L’histoire de Geel est indissociablement liée à Sainte-Dymphne.  Selon la légende, cette fille d’un roi irlandais y aurait été assassinée par son père parce qu’elle refusait de répondre à ses demandes incestueuses.

Sainte-Dymphne

Son martyre a convaincu certaines personnes de l’effet médicinal de ses reliques. C’est la raison pour laquelle des personnes souffrant de troubles mentaux et leurs accompagnateurs ont afflué de partout à Geel pour y faire un pèlerinage.  Puisqu’ils voulaient rester à proximité de ces reliques le plus longtemps possible et qu’ils devaient souvent attendre leur tour avant de pouvoir assister aux offices religieux spécialement organisés à leur intention, les pèlerins cherchèrent un hébergement parmi la population locale. L’accueil de ces pèlerins est devenu une spécialité de Geel, toujours connue de nos jours sous le vocable d’accueil familial de Geel.

Il n’est dès lors pas surprenant que les  « Gelenaren »  aient fait honneur à leur sainte en lui consacrant une église et un musée. L’église Sainte-Dymphne a été spécialement érigée au 14e siècle pour les nombreux pèlerins et constitue un des plus beaux et des plus importants témoignages du passé unique de la Cité charitable. D’après la légende, Sainte-Dymphne aurait été enterrée dans cette église, aux côtés de son confesseur Gerebernus.

Le « Gasthuismuseum » Sainte-Dymphne (musée de l’Hôtel-Dieu) a été récemment restauré et vous permet, grâce aux techniques multimédias les plus modernes, de vous familiariser avec la vie quotidienne et le travail des sœurs de l’Hôtel-Dieu qui, depuis 1552, se sont chargées des soins aux malades et de l’accueil familial, ainsi qu’avec la légende de Sainte-Dymphne. Tous les cinq ans, Geel dédie également une fête à Sainte-Dymphne, marquée par une procession et un grand nombre d’activités annexes (les prochains « Dimpnadagen » auront lieu en 2010).

Pendant la Deuxième Guerre mondiale

L’histoire du War Cemetry de Geel est plus récente. Il s’agit de l’un des rares cimetières militaires britanniques de la Deuxième Guerre mondiale témoignant des violents combats qui se sont déroulés durant l’offensive de libération des alliés en 1944. A Geel, les troupes alliées ont essuyé de grandes pertes durant les tentatives de traversée du Canal Albert et du Canal de Campine. Les morts furent inhumés dans une prairie ou au cimetière civil de Sainte-Dymphe. Ce  n’est que plus tard que les dépouilles de 399 Britanniques et d’un Canadien ont été transférées vers l’actuel cimetière, aux « Tweeboomkes ».

Geel pour les gourmets

Celui qui souhaite aussi découvrir Geel sous un jour culinaire peut essayer le Geels hartje ou la Zeunt. Le Geels hartje ("le petit cœur de Geel") est une petite brioche en forme de cœur, confectionnée avec des amandes, fourrée au massepain et recouverte d’une fine couche de confiture d’abricots. La Zeunt est une délicieuse – quoi qu’un peu traître – bière locale qui a été brassée pour la première fois à l’occasion de la procession de Sainte-Dymphe en 2000. Cette bière blonde à haute fermentation est encore meilleure lorsqu’elle est dégustée avec un morceau de "Zeuntbrood", de "Zeuntpaté" ou de "Zeuntkaas".

Foto van het Gasthuismuseum in Geel Foto van het War Cemetery in Geel Foto van Geelse hartjes uit Geel 

Adresse

Administration communale
Werft 20
2440 Geel
Téléphone: 
014 57 08 11