Vous êtes ici

Olen

Olen et la chope à trois anses

La commune d'Olen, située entre Herentals, Kasterlee, Geel et Westerlo, est surtout connue pour sa légende de la chope à trois anses. Cette légende raconte que dans la commune, il y avait une taverne où l’on vendait de la bonne bière. Aussi, Charles Quint vint-il y boire une bière à son retour de la chasse. Il arrêta son cheval devant l’auberge, commanda et l’aubergiste lui apporta une chope de bière mousseuse. Mais puisqu’elle tenait la chope par la anse, Charles Quint ne put la saisir en main. C’est pourquoi, il rétorqua qu’elle devrait en acheter une avec deux anses d’ici un an. Lorsqu’il revint un an plus tard, l’aubergiste servit la bière dans une chope à deux anses, mais comme elle la tenait à deux mains, l'Empereur ne pouvait toujours pas la saisir. L’empereur demanda donc que l’année suivante, elle achète un exemplaire à trois anses. Sitôt dit, sitôt fait et l’année d’après, l’aubergiste amena  une chope de bière à trois anses. Malheureusement, la troisième anse était dirigée vers elle et Charles Quint, pour la prendre en main, dû passer son bras par-dessus la chope.

Sur la place du village d'Olen, depuis 1978, on trouve la pottenfontein (la fontaine de la chope) qui fait référence à cette légende. Les "driekantige boeren" (fermiers obtus) renvoient également à la légende des fermiers d’Olen qui voulaient déplacer l’église parce qu’elle ne se trouvait pas au milieu du village.

Une place de village demeurée intacte

La place du village d’Olen est l’une des plus belles et des plus remarquables de la Campine, parce qu’elle a conservé jusqu’à aujourd’hui sa forme et son aspect caractéristiques. Au cours du 19e siècle, l’administration communale a veillé à ce que la place du village demeure intacte.

Au cours du 20e siècle, quelques changements radicaux ont eu lieu : la vieille école du village en face de la maison communale a disparu en 1936 et dans les années 50, quelques vieilles auberges ont été abattues ; l’auberge dont parle la légende, quant à elle, existe encore bel et bien.

Lettres à Baudouin

il est clair que les habitants d’Olen ont un lien spécial avec les souverains. Walter van de Broeck, auteur de "Groenten uit Balen" est originaire de ce village de Campine. Il a surtout acquis sa renommée grâce au roman "Lettre à Baudouin" dans lequel il emmène l’ancien roi des Belges dans une balade à travers sa propre maison, sa vie et son environnement, et de cette manière esquisse pour le souverain un portait de la Flandre et plus particulièrement de la Campine.

Le moulin voyageur

Près des écluses du canal Albert, se trouvent les "Buulmolen" (les moulins de Buul). La toute première référence à ces moulins remonte à 1362. En 1744, le moulin fut complètement détruit dans un incendie mais sa reconstruction ne tarda pas, elle commença dès l'automne de la même année. En 1936, le moulin fut complètement démonté et transporté à Anvers pour laisser de l’espace pour le canal Albert. Cependant, il ne resta pas à cet endroit non plus : il fut d’abord déplacé à environ 400 mètres de là lors de la construction du port, pour être à nouveau démonté par la suite et finalement replacé à nouveau à Olen en 2003.

   

Adresse

Gemeentelijke administratie
Dorp 1
2250 OLEN
Téléphone: 
014 26 31 11