Vous êtes ici

Turnhout

Turnhout, la ville du jeu de cartes

La troisième plus grande ville de la province d’Anvers, Turnhout, est également le chef-lieu de la Campine. La ville du jeu de cartes se situe dans le nord de la province et jouxte sur une petite longueur la commune néerlandaise de Baarle-Nassau.

Leader mondial

Qui dit Turnhout, dit jeu de cartes. La ville est, en effet, le centre de l’industrie graphique, dont l’une des entreprises les plus connues, Cartamundi (du latin, Carta Mundi  ‘cartes du monde’), est le leader mondial des cartes à jouer.

Turnhout fut donc aussi l’endroit tout désigné pour abriter le Musée national de la Carte à jouer (le Nationaal Museum van de Speelkaart). Le visiteur peut y voyager à travers l’histoire de la production des jeux de cartes. Le musée héberge une collection de machines ainsi qu’une authentique machine à vapeur destinée à produire des cartes.

Le symbole de la ville est le Turnhouts Troefke (le ‘petit atout’ de Turnhout), un biscuit au beurre en forme de carte à jouer. Il est confectionné à partir de deux sortes de pâte, de massepain et de chocolat, et est recouvert des symboles des couleurs des cartes à jouer. La recette a été élaborée en 1989 par la boulangerie Pas pour répondre aux aspirations de la ville à disposer d’un produit typiquement régional, comme c’est le cas pour Lierre et ses petites pâtisseries, les Lierse Vlaaikes (nl) ou encore, les Antwerpse Handjes (nl).

Turnhout fête la BD

Tous les deux ans, Turnhout héberge le plus ancien et le plus grand festival de la bande dessinée du Benelux : Strip Turnhout. Au cours de ce festival est décerné le Prix culturel flamand de la bande dessinée (auparavant intitulé Bronzen Adhemar, c’est-à-dire, l’Adhemar de bronze). Il s’agit du seul prix pour la bande dessinée au monde qui soit attribué par une autorité.

Depuis le 1er janvier 2005, Turnhout a également son dessinateur officiel : une primeur. Aucune autre ville au monde ne dispose de son dessinateur (de BD) officiel. Chaque année, cet honneur revient à un nouveau dessinateur.

Patrimoine mondial de l’Unesco

Le Béguinage de Turnhout est l’un des treize béguinages flamands placés en 1998 par l’Unesco sur la liste du Patrimoine culturel mondial. Celui-ci est un béguinage de plaine, comportant un espace central ouvert très caractéristique, des chemins pavés et des réverbères en fer forgé.

Non loin de là, se trouve le Château des ducs de Brabant, qui doit sa construction au vaste terrain de chasse qu’offraient aux ducs les grandes étendues de forêts environnant Turnhout. Il vaut réellement la peine d’être visité. Toutefois, il faut introduire une demande au moins deux semaines à l’avance auprès du président du tribunal, car le château fait actuellement office de palais de justice.

Les Binken

Turnhout compte plus de 40 000 habitants ; on leur connaît deux surnoms : les Binken et les Muggenblussers. Binken signifie en dialecte "lourdauds" ou "gaffeurs", mais le surnom Muggenblussers n’est guère plus flatteur. En effet, en 1755, les habitants de Turnhout (tout comme les Malinois à Malines) crurent que le clocher de l’église Saint-Pierre (Sint-Pieterskerk) sur la Grand-Place (Grote Markt) était en feu. Les hommes accoururent pour l’éteindre, mais ce qu’ils avaient pris à tort pour un incendie n’était en réalité qu’une énorme nuée de moustiques.

   

Adresse

Gemeentelijke administratie
Campus Blairon 200
2300 TURNHOUT
Téléphone: 
014 44 33 11