Vous êtes ici

Wuustwezel

Wuustwezel, la commune aux trois pinsons

Wuustwezel se situe au nord de la province d'Anvers, près de la frontière néerlandaise. Elle est issue de la fusion de trois communes – Wuustwezel-centre, Gooreind et Loenhout – et compte deux hameaux : Sterbos et Braken. La commune est le lieu idéal pour qui recherche la tranquillité, un cadre champêtre et de nombreux espaces ouverts.

Parcs, châteaux et autres beautés !

Depuis 1926, l'ancien Kasteeltje Hens, qui répond également au nom de 't Hofke, abrite la maison communale de Wuustwezel. Ce splendide bâtiment se dresse au milieu d'un grand parc agrémenté d'un bel étang. La commune en a fait l'acquisition en 1923, mais s'est vue contrainte, pour ce faire, de revendre une grande partie du parc comme terrain à bâtir. En 1998, l'intérieur du bâtiment fut entièrement modernisé et aménagé. La maison communale n'est, du reste, pas le seul château à Wuustwezel : celui de Loenhout et les châteaux de Ginhoven ainsi que le domaine de Sterbos sont également riches en histoire.

Le vieux centre de Loenhout compte aussi parmi les endroits qui valent le détour. Vous y découvrirez quantité de bâtiments originaux des XVIe et XVIIe siècles mêlés à des habitations construites aux XIXe et XXe siècles. Si, par contre, vous vous laissez tenter par une balade en pleine nature, vous apprécierez particulièrement l'Uilenbos et la réserve naturelle du domaine militaire. Pour conclure, une visite au Volkskundemuseum qui expose des objets du patrimoine du XXe siècle est également vivement recommandée.

Lieux de rassemblements pour les sportifs, touristes d'un jour et enfants

Une commune si verdoyante apporte évidemment son lot d'avantages : l'environnement est idéal pour pratiquer un sport ou organiser de grands événements, en restant naturellement respectueux de l'environnement. "Pleckske"  est une initiative importante à cet égard, un centre éducatif qui, avec le "Poort naar het platteland", cherche à mettre sur pied un point de rassemblement et de départ pour des événements d'un jour. "Huis van het kind" est une seconde initiative originale prise par la commune, il s'agit d'une ferme restaurée hébergeant tous les services qui s'adressent aux enfants.

Wuustwezel doit sa renommée, entres autres, au calme qui y règne, la réalité n'en est pas moins toute autre lors de quelques événements annuels importants. C'est ainsi que le Puntpop (en mai), la fête du village à Goorheid et la coda tuinfeest (en été), le corso des fleurs (en septembre) et le cyclo-cross (entre Noël et Nouvel an) animent la commune.

Des "moezaaikers" notoires

On appelle les habitants de Wuustwezel également les moezaaikers, tandis que ceux de Loenhout répondent au nom de pezeriken. On note parmi eux un certain nombre de noms connus. Tant le triathlète Mark Herremans, le scénariste Ward Hulselmans (Stille waters, Witse …) que l'acteur Fred van Kuyck (Mega Mindy, FC De Kampioenen …) sont originaires de Wuustwezel. Karel Biddeloo, feu l'auteur de la bande dessinée Le Chevalier rouge (de Rode Ridder) ainsi que le défunt écrivain pour la jeunesse, Aloïs Blommaert, avaient leur point d'attache dans la commune. Et qui à Wuustwezel ne connaît pas Sterke Peer ? Cette armoire à glace de légende a été hissée au rang de géant et a aussi sa propre bière.

Pour conclure, reste encore la question suivante : pourquoi le plat régional Wuustwezelse vinkjes (les pinsons de Wuustwezel) se compose-t-il de trois oiseaux sans tête (blinde vinken) ? Et pourquoi le blason de Wuustwezel arbore-t-il trois pinsons (vinken) ? Cela renvoie peut-être aux trois bourgmestres successifs de Wuustwezel qui s'appelaient tous Vinck, ou peut-être ne s'agit-il que d'un mythe ?

     

Adresse

Gemeentepark 1
2990 WUUSTWEZEL
Téléphone: 
03 690 46 00