Vous êtes ici

Congé pour soins palliatifs

  • Vous pouvez bénéficier d’un congé pour vous permettre de donner des soins palliatifs, c’est-à-dire de l’assistance (médicale, sociale, administrative, psychologique) et des soins à une personne souffrant d'une maladie incurable et se trouvant en phase terminale.
  • Cette personne ne doit pas nécessairement être un membre de votre famille.
  • L'interruption peut être complète ou partielle (mi-temps ou réduction à 4/5e).
  • Ce congé est un droit et ne doit pas être autorisé par l'employeur. Il vous faut simplement lui remettre un certificat médical délivré par votre médecin traitant, qui atteste que vous allez donner des soins palliatifs. L'identité du patient ne doit pas être mentionnée.
  • Ce congé dure un mois et peut être prolongé d'un mois supplémentaire en remettant un nouveau certificat.
  • Dans la pratique, le congé commence le premier jour de la semaine qui suit la remise du certificat, sauf si l'employeur est d'accord pour qu'il commence plus tôt.
  • Si le malade décède pendant le congé, vous pouvez choisir de terminer son interruption de carrière ou de reprendre le travail.
  • Vous êtes protégé contre le licenciement pendant la période du congé et les 3 mois qui la suivent.
  • Vous bénéficiez d'allocations d'interruption de carrière payées par l’ONEM.

Plus d'infos sur le congé pour soins palliatifs sur le site de l’ONEM

Plus d'infos sur le congé pour soins palliatifs sur le site du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale