Versements anticipés

Les entreprises doivent faire des versements anticipés, sous peine de se voir infliger une majoration d'impôts. Les sociétés ne subissent aucune majoration d’impôt, calculé sur la base des taux réduits, qui se rapporte aux trois premiers exercices comptables à partir de leur constitution.