Vol avec effraction

Le vol avec effraction implique deux conditions : le voleur doit avoir pénétré avec effraction (dans votre habitation ou votre voiture) et avoir emporté quelque chose.

Vous êtes à la maison

Si vous êtes à la maison et que vous entendez des bruits suspects, allumer la lumière ou faire du bruit suffit, en général, à faire fuir le cambrioleur.

Si vous vous trouvez quand même confronté à un intrus, tâchez avant tout de rester calme et d'obéir aux injonctions du cambrioleur. Observez-le le plus attentivement possible, discrètement et sans provoquer, pour pouvoir en donner une description précise aux services de police.

Essayez également de repérer la manière dont le voleur prend la fuite et dans quelle direction. Ensuite, prévenez au plus vite la police, votre assureur et votre banque. Enfin, dressez une liste des objets volés.

Pendant votre absence

Si vous constatez qu’une effraction a eu lieu en votre absence, prenez contact avec les services de police et attendez leur arrivée. Ne pénétrez en aucun cas dans votre habitation et laissez tout en l’état  ce qui pourra permettre de retrouver les éventuelles empreintes digitales ou des odeurs utiles pour les chiens pisteurs.

Pour éviter d'autres cambriolages, prenez les mesures de précaution qui s'imposent. Une maison qui a été cambriolée une première fois risque davantage de l’être à nouveau.

Vols dans les voitures

Si vous constatez que votre voiture a été fracturée, contactez d'abord la police. Ne touchez à rien, afin de garder intactes toutes les traces et empreintes. En attendant la police, notez les numéros d'immatriculation des voitures situées aux abords immédiats. Demandez aux témoins éventuels de rester sur place ou de vous donner leurs nom et adresse.