Congés de circonstances et congés pour raisons impérieuses

 

Congés de circonstances

Les travailleurs ont le droit de s'absenter du travail, avec maintien de leur rémunération normale, à l'occasion de certains événements familiaux, pour l'accomplissement d'obligations civiques ou de missions civiles et en cas de comparution en justice. C'est ce qu'on appelle le "petit chômage".

Des dispositions particulières relatives aux contrats de travail et les conventions collectives de travail déterminent quels événements sont visés ainsi que la durée de l'absence accordée pour chaque événement.

Plus d'infos sur les petits chômages sur le site du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale

Congés pour raisons impérieuses

Ces absences, notamment en cas de maladie, d'accident ou d'hospitalisation d'un proche, ne peuvent pas dépasser 10 jours par année civile et ne sont généralement pas rémunérées.

Plus d'infos sur les congés pour raisons impérieuses sur le site du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale

 

Emploi

Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez ?