Vous êtes ici

Aperçu historique de la fédéralisation

Depuis des temps anciens, le territoire de la Belgique est soumis à l'influence des mondes latin et germanique. Cela engendre une pluralité culturelle qui, à la naissance de la Belgique, en 1830-1831, existe depuis très longtemps déjà. C'est cette différence de langue, de culture, qui est la source des revendications porteuses de la réforme de l'État.

Les lois linguistiques, votées de 1873 à 1963, ont constitué une étape importante de la réforme de l'État. Ces lois concernent l'emploi et la reconnaissance des langues française, néerlandaise et allemande comme langues officielles de la Belgique.

Mais des lois linguistiques ne suffisent pas à réformer l'État. Pour réformer celui-ci, il a fallu modifier le texte qui constitue le fondement de l'organisation de l'État, autrement dit: réviser la Constitution. La Révision de la Constitution du 5 mai 1993 a consacré le nouvel État fédéral, au terme d'une réforme entamée en 1970, approfondie en 1980 et poursuivie en 1988-1989 et plus tard en 2001 et 2012.